Retour sur la sortie de l’iPhone 5

Retour sur la Keynote du 12 septembre : sortie de l’iPhone 5


Après la sortie l’année dernière d’un iPhone 4S sans réelles nouveautés, ce nouvel iPhone 5 était très attendu. Retour sur l’évènement autour de cette sortie :

  • Passage à iOS 6

Sans suprise, l’iPhone 5 sera équippé d’iOS 6. Là dessus, rien de nouveau à se mettre sous la dent : les nouveautés sont les mêmes que celles décrites lors de la précédente keynote d’Apple.

  • Processeur plus puissant, écran 4 pouces et résolution de 640*1136

Equipé d’un nouveau processeur A6, l’iPhone 5 se veut bien plus fluide que son prédécesseur. Avec son écran 4 pouces et sa résolution améliorée (640*1136 contre 640*960 pour le 4S), il suit le Galaxy SIII dans sa course à l’armement.

Du point de vue du développement mobile, cette nouvelle résolution va poser un problème épineux. Le ratio va effectivement être modifié, passant du 3/2 de l’iPhone 4S à un nouveau ratio de 16/9. Les deux n’étant pas proportionnels, il n’est pas possible de simplement agrandir les vues (écrans) utilisées dans les applications.

Une solution serait de garder le ratio de 3/2 et de créer des marges afin de combler l’espace créé par le nouveau ratio. Néanmoins, cela retirerait complètement l’intérêt pour l’utilisateur d’avoir une meilleure résolution d’écran…

Si ce compromis ne règle pas le problème, il reste la meilleure solution en attendant celle d’Apple.

  • Connecteur 8 broches et épaisseur réduite

Face à la volonté des gouvernements de faire fabriquer des chargeurs universels, l’iPhone 5 proposera un connecteur 8 broches, au lieu du traditionnel 19 broches. Ce gain de place permet à l’iPhone 5 de perdre en épaisseur, passant de 9,3 mm à 7,6 mm.

  • Support de la 4G

Outre l’aspect hardware amélioré, ce nouvel iPhone propose surtout une puce capable de se connecter sur le réseau 4G. Cela sera t’il possible en France ? Oui, affirme Apple : la firme à la pomme aurait établi des partenariats avec SFR, Orange et Bouygues Télécom.

Cependant, cette réponse reste évasive et ce point mériterait d’être précisé. En effet, du point de vue du développement, le support de l 4G permettrait de créer des applications plus lourdes et complexes car capables de récupérer davantage de données. Affaire à suivre.

  • Le grand absent : le NFC

La déception pour certains développeurs est de taille : l’ihpone 5 n’embarquera pas de puce NFC. Cette dernière, embarquée dans certains mobiles concurents, fait office pour l’utilisateur de carte de crédit et permet de payer dans les magasins équipés du lecteur de puce correspondant. De nombreux développeurs ayant misé sur cette technologie attendaient qu’Apple entre dans la danse… en vain.

  • En conclusion

Les nouveautés autour de ce nouvel iPhone restent relativement maigres, sans compter sur les nombreux leaks et rumeurs qui ont gâché les quelques surprises.

L’iPhone 5 se pose donc en concurrent efficace du Galaxy SIII mais ne révolutionne en rien le paysage du marché du smartphone.

Néanmoins, hier à la cloture de Wall Street, l’action grimpait de 1,39%, atteignant pas moins de 669,7$ par action.

L’iPhone 5 sera disponible le 21 septembre au même prix que le 4S (640€ selon les forfaits).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *