Payer avec son smartphone : Où ? Quand ? Comment ?

paypal-hands2

Fini les dizaines de cartes de fidélité entassées dans le portefeuille, les files d’attente interminables pour recharger son titre de transport ou commander son repas chez Mcdonald’s, ou encore les coupons de réduction papier… Le concept de règlement des achats avec son smartphone arrive doucement en France alors qu’il connaît déjà un franc succès aux Etats-Unis et en Asie, pour véritablement simplifier tous nos services quotidiens.

La mise en place de ce concept est longue et difficile notamment à cause d’une offre encore trop fragmentée et d’une technologie complexe. En effet, tout le monde semble s’y être mis (banques, opérateurs mobiles, start-ups, géants américains tels que Google, Windows…), chacun proposant sa propre technologie. Nous avons donc tenté de déblayer cette jungle d’offres de paiement avec smartphone pour y voir un peu plus clair sur ce qu’on nous propose aujourd’hui. En voici une liste non exhaustive.

LE PAIEMENT SANS CONTACT MOBILE

Comme nous l’explique l’Association du Sans Contact Mobile (ASCM) sur son site internet, « les services « sans contact mobiles » utilisent une technologie radio à très courte portée appelée « Near Field Communication » (NFC). Cette technologie qui est une application de la technologie RFID, permet l’échange de données à une distance de quelques centimètres. Les téléphones intégrant la technologie NFC vont simplifier de manière spectaculaire la façon dont les appareils interagissent les uns avec les autres et de la sorte simplifier l’accessibilité des services pour les clients. La technologie NFC rend possible une communication intuitive et sécurisée entre appareils électroniques. Elle s’appuie sur les standards universels mis en oeuvre par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), l’ECMA et l’ETSI. » Concrètement, il s’agit pour l’utilisateur d’installer une application gratuite sur son smartphone doté de ce système NFC, et il lui suffit alors d’approcher son terminal d’un boîtier dédié (chez les commerçants participants) pour effectuer un achat. Voici quelques exemples d’applications mobiles utilisant cette technologie :

1. Google Wallet

Google Wallet est une application Android (gratuite) transformant votre téléphone en portefeuille électronique. Wallet stocke sous forme numérique vos cartes existantes (carte bancaire, cartes de fidélité, coupons de réduction…). Chez les commerçants équipés du matériel nécessaire, il vous suffit de tapoter votre smartphone pour effectuer le paiement, sans nécessiter de contact. Il est possible de le désactiver et de le bloquer à distance depuis l’interface web Google Wallet. Aussi, sa stratégie marketing intègre Google Offers afin de proposer aux utilisateurs des promotions, des réductions et des bonnes affaires. Son système de géolocalisation du mobile permettra à l’utilisateur de recevoir des offres d’un commerçant au moment-même où il passera devant sa boutique.

La vidéo de présentation de Google Wallet : http://www.youtube.com/watch?v=VuFVsaFCzsw

Et Google Wallet en action : http://www.youtube.com/watch?v=NKuUzNnb8aQ

2. Cityzi

Cityzi est une initiative française de déploiement de la technologie NFC, rassemblant les principaux opérateurs de télécommunication (Bouygues Telecom, SFR, Orange, NRJ Mobile), des banques (BNP Paribas, Crédit Mutuel, CIC), des opérateurs de transport, des commerçants et des acteurs industriels. Le mobile Cityzi permet à l’utilisateur de payer ses achats chez un commerçant partenaire, de bénéficier d’avantages fidélité, d’y cumuler des points de fidélité, de prendre les transports en commun (Nice est la première ville à proposer ce service), et d’accéder à des informations pratiques grâce aux tags Cityzi, telles que des infos trafic, touristique, des recettes de cuisine, des horaires pour les séances de cinéma… Actuellement, Cityzi a été déployé à Caen, Nice, Strasbourg, Bordeaux, et prochainement à Marseille et Paris. Aussi, le seuil des 2,5 millions de téléphones mobiles équipés de la technologie NFC Cityzi a été franchi fin 2012 en France. La majorité des constructeurs (Samsung, HTC, LG, Sony, Blackberry, Motorola, Nokia) intègrent systématiquement la technologie au sein de leurs nouveaux produits. On compte aujourd’hui plus de 26 modèles compatibles NFC Cityzi, parmi lesquels le Samsung Galxy S 3.

Site internet : http://www.cityzi.fr/

 

PAYER AVEC UN QR CODE

1. L’expérimentation de MacDonald’s

Commander et payer son McDo à partir de son smartphone de n’importe où? Oui, c’est possible. L’expérimentation a lieu dans 30 enseignes McDonald’s en France depuis Août 2012 et le principe est simple : le client passe sa commande via l’application mobile disponible sur iOs et Android ou sur le site Gomcdo.fr, il règle sa commande via son compte PayPal et il ne lui reste plus qu’à retirer sa commande à la caisse prioritaire dédiée, en présentant le QR Code généré par sa commande. Ce système permettrait de fluidifier le trafic dans les restaurants.

2. La start-up Skimm

Cette jeune start-up française n’a pas froid aux yeux en s’attaquant entre autres aux géants américains. Skimm propose depuis février 2012 son application éponyme, disponible gratuitement sur l’iTunes Store et Google Play. Elle permet à l’utilisateur de payer en magasins, restaurants, sites marchands, ou de transférer de l’argent à ses proches via son smartphone. Des services marketing sont proposés tels que des offres promotionnelles, des coupons, des billetteries d’événements… Skimm présente l’avantage d’être ouvert à tous, qu’importe la banque ou l’opérateur téléphonique auxquels on est affilié. Après avoir renseigné ses coordonnées bancaires, le client finalise son paiement en scannant un QR Code généré automatiquement par le système de Skimm pour chaque transaction. Pour l’heure, Skimm n’est utilisable qu’à Paris, mais devrait rapidement s’étendre à la province courant 2013, et même à l’étranger en 2014.

La vidéo de Skimm en action : http://www.youtube.com/watch?v=Rf6tuuaaNwA

Site internet : https://www.skimm.fr/

 

LE SYSTEME DE PAIEMENT TERMINAL MOBILE

PayPal lance son terminal de paiement mobile en Europe.

Face au succès des solutions Square et PayPal Here aux Etats-Unis, qui consistent à brancher un petit lecteur à bande magnétique sur un smartphone afin de transformer ce dernier en caisse enregistreuse, PayPal entend bien conquérir l’Europe. Dès l’été prochain, le Royaume-Uni pourra tester ce terminal de paiement nomade adapté aux cartes à puces, qui se connecte au smartphone en bluetooth. Le processus décrit dans la vidéo ci-dessous est le suivant : Le commerçant indique le montant à payer sur son smartphone, que le client doit valider. Ce dernier insère ensuite sa carte dans le lecteur PayPal Here et tape son code PIN. Le smartphone indique si le PIN est valide et procède au paiement. L’application permet enfin au commerçant d’envoyer un reçu en un clic, que ce soit par sms ou par e-mail.

Vidéo de présentation de PayPal Here Europe : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IVR0IM5rxvI

 

Oui au NFC, à condition que ce soit sécurisé

La NFC est incontestablement une technologie révolutionnaire qui nous permettra à terme de nous débarasser de nos portefeuilles parfois trop encombrés et encombrants (cartes en tout genre, titres de transport…). Cependant, la question de la sécurité est encore très présente et elle est source de réticence de la part des utilisateurs potentiels.
Face à ces accusations de manque de sécurité, les opérateurs insistent sur le fait que les cartes SIM NFC sont aussi sécurisées que les cartes bancaires classiques et ont obtenu les mêmes labels de sécurisation, selon Romain Lecomte, consultant chez Solucom. Dans le modèle retenu pour le NFC français Cityzi, « les opérateurs de téléphonie mobile garantissent la sécurité des services installés sur les mobiles Cityzi, ils sont stockés dans un espace sécurisé sur la carte SIM. Les cartes SIM Cityzi sont certifiés par la banque de France. Elles garantissent le même niveau de sécurité que les cartes bancaires » souligne également le site Cityzi dans ses FAQ.

 

Et après ?

Jusqu’où irons-nous avec cette technologie ? Finira-t-elle par remplacer nos clés de voiture ou de maison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *