Microsoft présente la séduisante Cortana au Build 2014

Microsoft présente Cortana

au Build 2014

 

 

 

Capture d’écran 2014-04-28 à 14.45.09

 

 

 

Cortana, la star du Build 2014
 

Le mercredi 2 avril, au Build 2014 à San Francisco (Conférence Microsoft pour développeurs), Joe Belfiore, vice-président de la division Windows Phone chez Microsoft, présente la version bêta de Cortana (nom donné en référence au personnage du jeu vidéo Halo), son assistant intelligent pour Smartphone. Cet assistant présente, déjà, des fonctionnalités disponibles avec SIRI (Apple): compréhension du langage naturel humain et réponse aux questions factuelles classiques.

Le plus de Cortana ? Laissons Joe Belfiore l’exprimer : «Cortana est le premier assistant personnel numérique qui apprend à me connaître, moi et les choses qui m’importent le plus, et qui a des connaissances couvrant tout l’Internet».

Plus concrètement, Cortana y parvient grâce à l’apprentissage du nom de l’utilisateur, des noms de ses amis, de ses proches, de ses habitudes etc. réalisé par la récupération des informations dans l’agenda, le carnet d’adresse et les emails.

Cortana, serait donc, comme dans le jeu, un véritable bras droit ! Plus encore, elle permettrait  d’anticiper nos besoins ; En voici l’illustration : Vous avez un rendez-vous, il y a des bouchons dans la circulation, Cortana vous informerait qu’il faut que vous sortiez 10 minutes plus tôt.

Concernant sa « connaissance couvrant tout l’internet », Cortana fonctionne avec le moteur de recherche Bing, qui le propulse, et tout comme Google Now, Cortana se connecte aux emails de l’utilisateur pour récupérer les informations et offrir des notifications contextualisées.

Une version bêta à fiabiliser
 

En théorie, Cortana est séduisante. Mais lors de sa présentation, elle a montré quelques faiblesses et n’a pas pu répondre aux commandes de Joe Belfiore. Ce dernier a excusé ces petits « couacs » par le fait que le logiciel est toujours en version bêta.

Nous avons également constaté « l’humour » de Cortana, discutable mais mis en avant, lors de sa présentation. Par exemple, à la question : « Pourquoi Cortana ? » Sa réponse n’est autre que : «Car c’est mieux que Microsoft Service Pack IA 2.1». Et lorsqu’on lui demande de nous dévoiler l’intrigue du prochain épisode de la série Halo, sa réponse est : « Je suis à peu près certaine que vous n’avez pas la cote de sécurité nécessaire pour obtenir cette information ».

 

Une interaction plus évoluée avec les applications tierces
 

Chaque programme installé depuis le Windows Store, peut (à condition que ses développeurs l’aient prévu) interagir avec Cortana . On peut par exemple imaginer un jour, après avoir installé l’application « Journal du Geek », que vous demandiez à votre téléphone « Cortana, montre-moi tous les articles de « Journal du Geek » concernant le CES ».

Cortana irait ainsi un cran plus loin que Siri, dans l’interaction avec les applications. Il est toutefois à noter que Siri peut déjà être utilisé avec une application IOS pour la saisie de texte.

Joe Belfiore a présenté la publication d’un tweet «Twitter, nouveau tweet:  »Bonjour depuis Windows Phone 8.1 hashtag Cortana, hashtag awesome »» qui n’était pas franchement au point mais permettait de démontrer l’interaction entre Cortana et Twitter.

 

Une sortie qui se fera attendre
 

Si vous êtes fans des gadgets en tout genre ou si vous aimeriez seulement vous mettre dans la peau de « Master Chief », il faudra encore attendre un peu ! La sortie en France n’est prévue qu’en 2015 ! Après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Chine.

Mais pour tous ceux que la langue de Shakespeare n’effraie pas, une manipulation existerait pour activer Cortana. Pour ce faire, il suffirait de suivre les explications fournies dans une vidéo publiée par Windows Phone Lovers. (https://www.youtube.com/watch?v=Z4_k5mxctSM)

 

Conclusion : nos réserves sur Cortana
 

Tout considérant, nous avons choisi de dresser une liste de réserves en guise de conclusion.  Les voici :

Premièrement, Cortana manque-t-elle de fiabilité ? Les couacs constatés lors de la démos seront-ils absents de la version de production ? Microsoft (par opposition à Apple) a, dans le passé, eu tendance à privilégié la nouveauté à la robustesse (une approche qui n’est pas sans rappeler l’automobile japonaise de l’ère avant DEMING).

Nous nous rappelons tous, par exemple, de l’ubuesque Windows vista, mort avant d’être fiabilisé. A contrario, les produits Apple de l’âge d’or (l’époque S. Jobs) se distinguaient par une qualité irréprochable dès leur lancement. Par exemple, le premier iPad n’embarquait même pas un appareil photo. Apple considérait qu’il ne disposait pas du temps nécessaire pour fiabiliser cet ajout dans les délais prévus par leur calendrier de lancement ! C’est un bel exemple du « Quality First ».

Par ailleurs, afin de nous faire notre propre opinion sur les performances de la reconnaissance vocale, nous avons souhaité aller un peu plus loin que le simple visionnage des vidéos du BUILD ou bien la lecture des commentaires des bloggers spécialisés. Nous nous sommes vite rendu compte que la performance de la reconnaissance vocale de Cortana est bien en dessous de celle à laquelle SIRI nous a habitués.

Or les sondages le montrent : la reconnaissance vocale – même celle fournie avec SIRI – n’est pas encore totalement opérationnelle.

En effet, voici les résultats d’un sondage concernant un échantillon de 2000 utilisateurs d’iPhone au sujet de l’utilisation de SIRI :

26 % déclarent ne jamais utiliser SIRI

39 % l’utilisent rarement

35 % l’utilisent régulièrement.

Les utilisateurs tombant dans les deux premières catégories reprochent le plus souvent à SIRI son manque de fiabilité dans la reconnaissance vocale !

En lançant une technologie qui semble encore moins aboutie, Microsoft espère-t-il séduire avec Cortana ?!

Deuxièmement, les fonctions dites « intelligentes » sont-elles assez générales ou bien sont-elles purement « GADGET » ?

Certes, la démonstration de la fonctionnalité « je vous préviens que vous risquez d’être en retard à votre rendez-vous car je constate un embouteillage » impressionne à première vue. Mais, est-ce là, une simple fonction isolée, codée « dans le dur » et destinée à buzzer et impressionner ou bien est-ce l’illustration d’un niveau d’intelligence générale rendant des services utiles et variés à l’utilisateur ? Nous nous souvenons tous des démos de lancement de SIRI (« quel temps fait-il aujourd’hui ») qui nous ont bien amusés quelques jours et que nous avons vite reléguées au rang de gadget marrant mais totalement inutiles (c’est en effet plus simple, moins embarrassant et plus discret d’appuyer sur l’icône météo pour accéder à la température du jour !).

Plus grave, serons-nous (en tant qu’utilisateurs de Cortana) noyés sous un flot de notifications intrusives et manquant de pertinence car trop mécaniques ? (j’ai personnellement désactivé sur mon iphone la majorité des notifications pour ne garder que celles véritablement utiles et fiables).

Troisièmement et finalement, sa sortie tardive pose problème : sachant que la sortie de Cortana n’est prévue en France qu’à partir de 2015 et sachant qu’il faudra environ deux ans pour que les développeurs puissent explorer puis commencer à intégrer les API de Cortana dans les applications tierces, le public ne pourra profiter de l’intégration de Cortana dans ces applications avant 2017 ! Apple aurait eu le temps de bien faire évoluer SIRI d’ici là ; d’ores et déjà les rumeurs font état d’évolutions à ce niveau sous iOS8 (annonces prévues en juin 2014).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *