Marketer son application mobile : et si le « homemade » suffisait ?

Les business models centrés autour de la vente d’applications mobiles sont relativement récents : de ce fait, il n’existe pas réellement de solution miracle.

C’est néanmoins un enjeu de plus en plus important à mesure que l’App Store et le Play Store deviennent de plus en plus importants : rendre visible son application est devenu un véritable casse tête. Quelles sont les méthodes pour sortir du lot ?

La plupart des créateurs d’applications à succès vous affirmeront qu’il n’y a pas besoin d’un budget publicité important pour parvenir à marketer son application. Le bouche à oreille suffit. Un bon exemple est Emanuele Vulcano, créateur de l’application à succès « Mover » : cet humble étudiant n’avait pas un sou en poche mais est parvenu à vendre son application en volumes impressionnants.

Certes, la puissance financière d’une société comme Rovio peut s’avérer utile pour employer des moyens de communication classiquement efficaces (publicité papier, mailing) : néanmoins, la clé du succès ne nécessite pas forcément de débourser des sommes colossales en communication.

  • Premièrement, et point le plus important, il est nécessaire de créer une application de qualité. Qu’elle soit intéressante, surprenante ou particulièrement utile, la qualité est la condition sinequanone vers le succès. Très peu d’applications « poubelle » ont réussi à grimper les marches des différents Stores.

  • Faire fonctionner le bouche à oreille : postez des messages sur des forums spécialisés, faites une vidéo de démonstration, faîtes la tester par des bloggeurs influents… Nul besoin d’un budget publicité pharaonique pour susciter un intérêt véritable.

  • Communiquez avec vos utilisateurs ! Trop peu d’éditeurs utilisent la fonction « Push » (notifications en français). C’est un moyen très efficace d’entrer en contact avec vos utilisateurs, de les fidéliser, et d’éviter le syndrome « applis klinex » : j’installe, je découvre, je désinstalle, faute d’intérêt sur le long terme. Le « Push » permet de faire vivre une application sur la durée.

  • Utilisez le modèle « Freemium » (Free + Premium) ! L’achat intégré est bien parti pour être le modèle de référence en matière d’application mobile. En effet, très peu d’utilisateurs sont près à payer directement pour utiliser une application qu’ils ne connaissent pas et dont ils n’ont aucun ressenti. L’achat sur le Store constitue une barrière psychologique forte : plusieurs études montrent que les utilisateurs réchignent à investir de l’argent dans une application mobile, même pour une somme très faible (un euro ou moins).
    Une version gratuite constitue donc un premier point d’accès d’entrée très intéressant pour les utilisateurs. L’implémentation d’un système d’achat en « In-App » permet alors de rentabiliser son application

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *